Archives du mot-clé Coeur

Mariage de coeur… _/|\_

Mariage de coeur…_/|\_

L’amour terrestre, la relation chimique, l’union sacrée, ou les retrouvailles incarnées d’une union datée de l’infinie sont manifestées en toi dès que ton mariage consommé se fait percevoir en ta dimension physique. Puisque tu le cherches, ressens le d’abord car il commence par toi en premier lieu.

De là, tu attires, tu explores, tu essaies et tu te réjouis. L’engagement prend une tournure dans cette vie pour marquer face aux êtres ce que tu proposes en ton fort intérieur.

Mariage de coeur, ta moitié se transforme dans ta propre réalité. Elle devient  ce que tu as imaginé. Purs, innocents, quantiques et généreux, les centres d’énergie s’alignent. Vous vous révélez et convolez vers des cîmes aussi lointaines que vos visions autorisées ont laissé exprimer.

Paix, lumière et tendresse à tout ce qui respire.

((<3)))))—–  _/|\_

Pensées positives – Interview #3 : Emmanuela Loubidika – La révélation par Access Bars

Emmanuela Loubidika est une praticienne et facilitatrice Access Bars, entrepreneure en marketing relationnel pour ItWorks, et fondatrice de En Quête de Soi

Au sein de cette entrevue, Emmanuela nous explique ce que propose cette thérapie alternative puissante de révélation de plein potentiel et son parcours qui l’a mené à cette pratique facilitant la réalisation profonde de l’individu.

Ecoute notre interview sur le podcast 11h11_Positives simplement en cliquant sur le bouton Play. Emmanuela nous délivre avec coeur et en toute décontraction les secrets de sa sérénité et les impacts dans sa vie de maman entrepreneure.

Bonne écoute et viens te relier à l’univers d’Emmanuela sur sa page Facebook: En Quête de soi

Paix, lumière et tendresse à tout ce qui respire.

Pensées positives – Interview #1 : Nathy Labell – 365 délices pour le coeur

(Temps de lecture – 15 minutes environ)

Nathy Labell – Auteure des 365 délices pour le coeur & dépositrice du projet Je Positive Au Max.

Commande ton exemplaire ici: 365 délices pour le coeur

Bonjour à tout ce qui respire. Je suis très heureux de vous retrouver sous ce format et je suis même un peu ému parce que c’est la 1ere interview que je vais te proposer et il y a quelqu’un avec moi aujourd’hui. J’ai fait plein de rencontres au travers toutes mes pérégrinations en quête de sérénité durable, j’ai rencontré tout un tas de gens et parmi eux, il y a une personne qui a accepté de se prêter au jeu des interviews de 11h11_Positives Podcast.

Elle est auteure, elle a écrit trois livres édités à ce jour, 365 délices pour le cœur, 365 douceurs pour l’âme, et le journal des succès. C’est une personne talentueuse, positive au maximum. D’ailleurs elle a lancé son mouvement depuis quelques jours et elle va nous en parler de façon un peu plus précise.

Mesdames et messieurs, je vous annonce ici et maintenant, l’arrivée de Nathy LaBell.

Nathy, bienvenue dans le podcast de 11h11 positives.

Nathy LaBell : Bonjour, merci beaucoup de me recevoir Raynald.

Raynald Bordin : Avec grand plaisir, c’est un vrai honneur. J’ai tout un tas de question et on a un petit moment à passer ensemble et aussi pour toi et les auditeurs de 11h11_Positives podcast. Dans un premier temps on va commencer à parler de ton ouvrage 365 délices pour le cœur mais avant de rentrer dans le détail de ces ouvrages là, j’aimerais savoir d’où te vient cette passion pour l’écriture et quel est ton parcours.

N-L : Pour commencer, c’est très simple, j’écris depuis l’âge de 8 ans. Depuis petite, j’aimais beaucoup écrire avec la machine à écrire et quand bien même elle était cassée, j’avais à cœur de raconter des histoires. C’est une passion qui m’anime. Et à ce jour j’ai écrit trois livres.

R : Et ça fait combien de temps ? Ton premier livre il date de quelle année ?

N-L : Le livre 365 délices pour le cœur a été édité le 7 janvier 2014.

R : Très bien. En janvier 2014 mais alors, justement, on va dire que tu es auteure tu es entre guillemet professionnalisée, tu vis de tes livres, tu vis de ton travail ?

N-L : Je ne vis pas encore de ce travail là, mais qui c’est, ça peut venir ?

R : En tout cas, je te le souhaite. Alors maintenant, on va rentrer un peu plus dans le détail. 365 délices pour le cœur, est-ce un témoignage, c’est un peu comme on dirait, une thérapie personnelle ? Ou bien est-ce que tu t’adresse à ton enfant intérieur ? D’où t’est venue l’idée de ce livre ?

N-L : L’idée de ce livre m’est venue tout simplement parce que j’aime beaucoup la pensée positive, ça m’apporte un bien fou donc ça fait du bien aussi à celui qui reçoit ces mots s’ils sont bien choisis parce que la pensée positive permet de guérir ou de panser nos maux. Du coup, l’idée d’écrire un livre avec 365 pensées ça m’a beaucoup plu pour le principe et je me suis dit « pourquoi pas » ?

R : C’est vraiment une bonne idée car tu as pensé à ton prochain pour écrire ce livre la et j’ai pu en parcourir certains extraits et effectivement ça apporte beaucoup à l’âme puis c’est en parfait accord avec la manière de penser de 11h11 positives donc c’était tout à fait normal que l’on se rencontre sous ce format là et plus personnellement en s’adressant à toi.

Heu… « Nathy LaBell », d’où vient ce nom, qu’est-ce qui se cache derrière. C’est quoi ton secret, ta psychologie, qu’est-ce que tu manges le matin, enfin bon, c’est qui ?

N-L : C’est très simple. Pourquoi « Nathy LaBell » ? Déjà, mon prénom c’est Nathalie et quand j’étais petite on m’appelait souvent Nathy. Et pourquoi LaBell ? Cela fait tout simplement référence au « label de qualité », de « réussite ». Ce serait pour ainsi souligner la provenance, et expliquer d’où viennent mes messages. C’est vraiment quelque chose qui est fabriqué par moi-même, par mon cœur et comme je le dis dans une citation : « quand j’écris, mon cœur propose, mes doigts disposent ».

R : Aaaah. C’est beau ça. En fait, c’est comme si tu faisais référence au canal d’inspiration qui descend un peu au dessus du chakra coronal qui vient et qui te met en sorte d’état de flow et qui te permet de réaliser des choses.

N-L : Effectivement, tu as bien traduit tout ça.

R : C’est superbe. Merci pour ce partage là et donc du coup, tu as écrit deux autres ouvrages, « le journal des succès » et « 365 douceurs pour l’âme ». Parlons des 365 douceurs pour l’âme. C’est un petit peu la suite des 365 délices pour le cœur ? Comment ça s’est passé ?

N-L : Alors, est-ce que l’on peut dire que c’est une réelle suite des 365 délices pour le cœur ? Je ne sais pas. Mais certains qui ont lu les deux pensaient que ça l’était, mais ce sont tout simplement des pensées que j’aligne les unes après les autres si tu veux, donc ça veut dire que j’ai plusieurs pensées qui me viennent très tôt le matin ou très tard le soir et à partir de là, j’écris des messages, je les stocke dans mon ordinateur, après quoi je sélectionne les meilleures pensées et ça fabrique un livre.

R : D’accord.

N-L : Donc, dire une suite de 365 délices pour le cœur, je ne sais pas, mais ça peut l’être.

R : Complètement, complètement. Et… le journal des succès ? C’est une collection de victoires que tu as rencontrées sur ton parcours ?

N-L : Alors, même pas. Le journal des succès, c’est une façon d’écrire son succès au quotidien. C’est une collection de plusieurs citations et à l’intérieur il y a des exercices à faire où chaque personne note ce qu’il rencontre au quotidien, par exemple ce pour quoi il est très reconnaissant, il note aussi pourquoi il a envie de faire tel projet dans la journée. Il écrit en fait tout ce qu’il a envie de faire. Il écrit sa réussite.

R : Ah… d’accord. C’est un livre interactif où je peux écrire tous mes succès du jour et lorsque je reviens dessus, il permet de travailler l’estime de soi, sur la confiance que l’on peut engranger.

N-L : Voilà. C’est un livre qui se veut interactif. Tu as bien perçu le système. Il permet une certaine introspection, de faire un gros travail sur soi et vraiment il agit en qualité de coach personnel et c’est très intéressant pour le principe.

R : En tout cas, on ne manquera pas de télécharger tout ça. Tu es auteure, tu es par le biais de ces livres qui existent au format numérique, c’est bien cela ?

N-L : Alors oui, au format numérique uniquement pour le livre 365 délices pour le cœur, le journal des succès lui n’existe pas au format numérique puisqu’il s’agit d’écrire ses succès donc il est uniquement sous format papier et le livre 365 douceurs pour l’âme il n’existe pas encore en format numérique.

R : D’accord. Très bien. On a une auteure du XXe siècle qui privilégie le papier, ça il n’y a pas mieux, pour pouvoir sortir un peu, couper un peu de temps en temps avec les réseaux sociaux pour revenir à soi, et feuilleter un bon livre, avoir l’odeur du livre, c’est fort la puissance des livres, de la bibliothèque. Donc pour le coup, suite à cela, j’ai tout plein de questions… je sais que tu es très active sur les réseaux sociaux, tu as une forte communauté avec toi, qui te suit.

Quel retour tu as du public ? Qu’est-ce qu’ils te demandent lorsqu’ils te croisent sur les réseaux, ou off line, dans la vraie vie quel retour tu obtiens du travail que tu as fait jusqu’à présent ?

N-L : Le retour que j’obtiens est grandiose, ce sont vraiment des témoignages forts surtout de personnes qui me disent que la plupart de ce que je fais a un réel impact sur eux, que ça leur permet de mieux se sentir au quotidien, de mieux gérer leur vie et en cela ce sont des témoignages qui me touchent beaucoup surtout de personnes par exemple qui étaient en dépression, en lisant par exemple mes citations ont réussi d’ailleurs à détenir de meilleures pensées donc ça les a beaucoup aidé intérieurement à se reconstruire. Ca c’est un témoignage que j’ai reçu ce matin, qui est donc tout frais, et ce sont beaucoup de témoignages qui vont dans ce sens en tout cas.

R : Donc, en gros, tu apportes une grosse valeur à ton public et ces personnes là sont directement touchées et te le rendent bien et cela te permet de créer davantage. Et est-ce que tu as des projets en cours ? Des projets de livres par la suite encore ?

N-L : Bien sûr. Il y a déjà deux livres qui nous attendent, un qui va arriver en début 2018, ça c’est sûr. J’ai signé avec une nouvelle maison d’édition, et un autre livre qui arriverait en fin 2017. Je n’ai pas encore de date précise. Donc deux livres sont à venir, les contrats sont signés.

R : Nathy est très productive, elle a énormément d’idées, elle a déjà apporté énormément de solutions pour beaucoup de gens et je vous invite vraiment à suivre son parcours. Si le retour est d’accord, ça veut dire qu’il y a quelque chose de valeur, et souvent quand on touche une personne, on a tendance à dire que ça suffit, une personne c’est bien, et comme elle a du succès, c’est important de le souligner.

Qu’en est-il de la vie de Nathy LaBell quand elle n’écrit pas ? Quand Nathy LaBell n’est pas sur les réseaux sociaux, quand Nathy LaBell a décidé de sortir un petit peu, de se détendre. C’est comment la vie de Nathy LaBell le temps où elle n’est pas en train de créer.

N-L : (rires) La vie de Nathy LaBell est vraiment très simple, voire la plus simple du monde. Quand je ne travaille pas ni ne crée pas, je suis en famille ou avec mon chéri. C’est un quotidien basé sur l’amour où je suis avec mes proches. J’y accorde une certaine importance.

R : Ca se ressent. Et justement, la question que j’ai envie de te poser en sous bassement par rapport à ça c’est en gros, la famille chez toi, c’est une force, à priori on peut dire que tu puises l’inspiration dans la famille, qu’est-ce que tu dirais à quelqu’un, un auteur, ou un artiste dans un autre domaine, si tu devais échanger avec cette personne là ? Est-ce que tu peux dire que la famille, d’une certaine façon, les relations, d’une manière générale, sont une source d’inspiration pour toi ?

N-L : On peut le dire. La famille est une source d’inspiration, quand elle est soudée, on est donc en phase avec notre être, on est en paix, en harmonie, puisque l’on se sent bien, la créativité vient toute seule. Les mots viennent tout de suite, tout se fait, se crée, je ne sais pas comment dire, tout devient fluide et évident.

R : C’est superbe. En tout cas, on voit tes ressources et comment ça se passe la journée de Nathy LaBell. La toute première chose que tu fais dans la journée, par quoi tu commences ? Tes rituels, etc.

N-L : Comment débute la journée de Nathy LaBell ? Elle boit un grand verre d’eau fraîche… histoire de s’éclaircir les idées… Je mets de l’eau sur la belle plante que je suis, etc.

R : Aaah, j’adore.

N-L : Et ensuite, on attaque la journée comme ça, et on se met au clair.

R : C’est super. C’est magnifique, et justement, à l’opposé maintenant… Comment la journée de Nathy LaBell se termine ? C’est quoi son rituel de fin ?

N-L : Son rituel de fin, c’est tout bonnement une prière.

R : Merci pour cette journée (rires).

N-L : Voilà. Remercier. Si merci état une prière, ce serait la plus parfaite des prières.

R : Exactement.

N-L : Dire « merci » tout simplement, d’un cœur sincère, c’est déjà énorme. C’est être conscient que l’on a reçu quelque chose de bon. Et vraiment, remercier, c’est important.

R : Exactement. J’approuve la gratitude, l’exercice, c’est quelque chose d’exceptionnel. J’ai commencé ça moi-même à l’accentuer depuis quelque temps, j’en mesure les effets, j’ai même eu un mois de gratitude au mois de mai. Et là je commence à mesurer la puissance, le levier magnifique que ça a et la part spirituelle de notre être est absolument déterminante lorsque l’on est engagé dans des projets de création qu’on doit solliciter beaucoup d’énergie. Souvent ce qui nous dépasse, c’est que l’on ne voit pas immédiatement, tout de suite, ça a de l’impact, c’est réel. Et franchement, je suis très content.

Nathy LaBell, où est-ce que l’on peut te voir, te contacter, t’interpeller, que ce soit en conférence, pour prendre des interviews, comment on fait ?

N-L : On peut me rencontrer sur les réseaux sociaux, sur ma page professionnelle 365 délices pour le cœur – Nathy LaBell, sur le groupe « je positive au max », sur Twitter, Google +, ou instagram sous le pseudo « jepositiveaumax ».

R : Effectivement, je viens de rejoindre la communauté « je positive au max ». Je sens qu’il y a plein de monde à rencontrer de cette fibre. Moi, en tout cas, depuis que je me suis inscrit, le 13 juillet, il s’est passé énormément de choses depuis quelques jours et je ne sais pas s’il y a un lien direct avec ce qui se passe dans le groupe mais en tout cas vous pouvez y aller, si ça ne coûte pas, ça rapporte (rires).

En tout cas, merci beaucoup pour toute la valeur que tu apportes, je vois que tu es très active et je voulais maintenant accentuer sur le côté 365 délices pour le cœur. C’est ton premier livre avec tous les espoirs que cela peut augurer à la rédaction de ce premier livre, j’aimerais savoir dans quel état tu te trouves ?

N-L : Pour la rédaction de ce livre, j’étais calme, tranquille car c’est dans le calme et la sérénité que les messages arrivent pour que je puisse les capter et ensuite les recopier sur un papier et enfin sur l’ordinateur.

R : Très bien, donc un processus de création très simple où là pour le coup, d’être à l’écoute de ce qui se passe, dans l’observation totale et se muer en forme de canal pour pouvoir retranscrire et ainsi, c’est comme ça que l’on obtient le succès que tu as connu pour cet ouvrage pour le coup, c’est très intéressant de partager ça.

Qu’est-ce que tu dirais par ex. à une personne qui souhaite se lancer dans l’écriture ou toute forme d’expression artistique ? Qu’est-ce que tu lui dirais, lui conseillerais ?

N-L : C’est très simple. Tout dépend du style de livre mais je dirais de laisser les mots venir, de ne pas les chercher forcément, dans le sens où quand on cherche les mots, on peut buter sur la façon de les rédiger donc on peut se créer des blocages parce que si la phrase n’est pas assez belle, ou ne sonne pas juste, on ne doit pas écrire le mot en question donc je pense que le mieux c’est simplement d’être à l’écoute du message qui vient et de le restituer tel quel, c’est en tout cas comme ça, à savoir, de manière intuitive, que j’écris mes livres. J’écoute, je reçois, et j’écris librement, mais avec le cœur.

R : Oh… C’est un beau message ça. Tout vient du cœur, du carrefour des émotions, la rencontre de la physique et de l’émotion. C’est exactement ce que je dis à mon public avec le cœur et l’intention juste, c’est là qu’il se passe des choses absolument fabuleuses. Et donc je ne peux que te rejoindre sur cet aspect là.

En tout cas je te remercie pour ce partage que tu nous transmets notamment pour toute l’audience de 11h11 positives. Et maintenant, une toute dernière question à te poser avant de clôturer ce podcast. Imagine que tu devrais délivrer un message, ton tout dernier témoignage.

N-L : Hmmm… Mon tout dernier message serait un texte biblique, à savoir, « aimez-vous les uns les autres comme vous-même ». Toujours un message d’amour, de paix, et surtout s’aimer vraiment.

R : Merci du fond du cœur pour ce partage, « aimez-vous les uns les autres comme vous-même », c’est tout le reflet de Nathy que j’ai en face de moi et que vous entendez vous-même sur le podcast, et donc la première interview avec Nathy LaBell auteure de 365 délices pour le cœur, le journal des succès et 365 douceurs pour l’âme. Si vous êtes déterminés, vous pourrez retrouver ses ouvrages ou trouver Nathy LaBell, très active, sur les réseaux sociaux, sur FB, ou dans le groupe « je positive au max » elle viendra vers vous en personne et vous pourrez lui demander presque tout ce que vous voulez…

C’est un vrai plaisir d’avoir partagé ce moment avec toi et merci pour la personne que tu es, et pour tout ce que tu dégages.

N-L : Merci infiniment Raynald pour cette interview. C’est génial.

R : Depuis Bordeaux je vous embrasse très fort. C’était 11h11 positives podcast en espérant vous revoir et je vous reverrai, c’est sûr. MERCI encore.

Commande dès maintenant ton exemplaire des 365 délices pour le coeur.

Paix, lumière et tendresse à tout ce qui respire.

((<3)))))—–  _/|\_